La solidarité et l’éveil de la conscience humaine

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prince Hassan de Jordanie « salue et présente ses vœux et prières à la France, au monde et à l’humanité »

L’Institut des Hautes Études Islamiques est heureux de diffuser la traduction en français d’un article de S.A.R. le Prince El Hassan Bin Talal de la famille royale hachémite de Jordanie.

 
Dans ce document, le frère de feu le Roi Hussein déclare que « nous faisons actuellement face à une nouvelle guerre mondiale à tous les égards, dans laquelle l’ennemi est une pandémie qui touche 159 pays dans le monde. Aussi devons-nous réfléchir sérieusement à la question de savoir si la véritable épidémie se trouve devant nous ou derrière nous. »
 
Il s’agit, pour le Prince, d’une « forte secousse pour réveiller notre conscience humaine » et « sortir de l’illusion de la domination et de la suprématie, associée au sentiment trompeur de l’exploitation du prochain et du mépris de la morale humaine. »
 
Il est nécessaire de « répandre l’espoir et de rappeler l’efficacité de la foi qui maximise et renforce nos convictions et notre humanité, au lieu de répandre fausses informations, ragots, discours de propagande et diffamations contre la souffrance et la douleur de notre prochain. »
 

Une parole significative du Prophète Muhammad est ainsi citée et commentée : « Les croyants, par leur amour, miséricorde et bienveillance les uns avec les autres forment comme un seul corps : quand un de ses éléments est malade, c’est le corps entier qui ressent l’insomnie et la fièvre. »

 

Bonne lecture !

 

[...]

ramadan 2020 : l’occasion pour le musulman de découvrir dans son jeûne et sa prière la compagnie du Prophète Muhammad

 

 

 

 

 

 

 

 

Que la Paix et la Miséricorde d’Allah soit sur vous et meilleurs vœux pour un Ramadan béni !

Cette année, le mois de Ramadan arrive comme une bénédiction en cette période d’urgence sanitaire internationale. Il y a un manque d’anticipation et une ignorance concernant la contagion et la nature du virus qui nuit à la santé de milliers de personnes dans toutes les régions du monde. Il y le même manque d’anticipation et la même ignorance quant aux conséquences de cette pandémie pour la politique, l’économie et la société.

Pour nous musulmans, le signe le plus évident de cette crise est La Mecque vide, les pèlerins qui ne font plus le tour de la Kaaba, la bayt Allah, la maison du Seigneur, les appels des muezzins depuis les minarets des mosquées en Afrique et en Asie qui invitent les musulmans à prier dans leurs foyers, dans l’intimité de la famille, afin de garantir prioritairement la santé pour tous, mais en sacrifiant la participation fraternelle et communautaire dans les mosquées.

 

Et pourtant, alhamdulillah, Allah soit loué, le Ramadan est de retour cette année, et sa présence est effective. Dans un hadith, un enseignement prophétique transmis par al-Boukhari et Muslim, Allah dit : « Chaque acte du fils d’Adam lui appartient sauf le jeûne, celui-ci M’appartient, et c’est Moi qui en paie le prix. » Les musulmans qui pratiquent le jeûne ce mois-ci, de l’aube au coucher du soleil, réalisent cette hospitalité offerte au jeûne d’Allah, et reçoivent les bienfaits spirituels de ce sacrifice de purification et de connaissance sacrée.

 

[...]